Bègue, bogue, borgne

Bègue, bogue, borgne

JACQUES IZOARD

Nouveau


Présentation :

« Lui, pourtant si près encore de l’enfance dans ses poèmes, croit que la mémoire a enseveli dans une zone de demi-fiction les premières années. Il doute de chacun des souvenirs qui se maintiennent en lui, les soupçonnant d’être le produit de la légende familiale ou de l’alchimie de l’écriture. (…) La poésie est pour lui, le seul garant de l’unité de sa mémoire et de la persistance des sensations (…)
On distingue mal chez Izoard, et c’est là sa force, les poèmes d’amour des réminiscences nostalgiques. Voir un ami qui dort et se souvenir de l’enfant que l’on fut, c’est répondre à un même mouvement intérieur… »

René de Ceccatty, Le Monde.

Tirage de tête de 50 exemplaires numérotés avec calque orange entre chaque page.

Jacques Izoard, Bègue, bogue, borgneExtrait : « Borgne attentat des figues
comptées, pesées, palpées,
jetées dans la cruche d’ombre
et qu’un enfant transporte.
Pont de mulet précis,
dès qu’un coq allume
la braise dans mon œil.
je perds pouvoir, or
j’étais poulpe, ouvrier » 


DU MÊME AUTEUR
AUX ÉDITIONS DE
L'ATELIER DE L'AGNEAU


simplecaddy 2930188782


12,00 €

EAN139782930188782
ThèmeThème non précisé
DisponibilitéDisponible
ISBN102930188782
Accept Site use cookies